Sélectionner une page

 

Ah méditer…

C’est comme les rayures c’est devenu définitivement à la mode.

Cela dit, c’est une pratique qui vous fera plus de bien que le port de ces dernières(bien que leur verticalité ait un aspect amincissant).

 

J’entends d’ici les réfractaires:

“C’est religieux, et moi la religion, ben, bon, voilà, quoi.”

“Pas le temps, pas le temps, pas le temps.”

“Je ne vois pas trop à quoi ça sert, c’est un peu mystique.”

 

En vérité, la méditation est une technique libre d’être laïque.

Des scientifiques et des psychiatres l’ont développée.

Cette pratique ne peut prendre que 3 minutes (à la place d’aller sur Facebook lire des publications négatives).

nénuphar méditer miroir ô miroir

 

Alors, la méditation, à quoi sert-elle?

 

 

1.Méditer améliore notre santé cardio-vasculaire.

Diverses études montrent que la méditation tend  à réduire l’hypertension artérielle, le rythme cardiaque et le rythme respiratoire. Ainsi Le Dr David Orme-Johnson a publiée dans la revue “Psychosomatic Medicine” en 1987 une étude qui montre que les personnes pratiquant la méditation diminuent de 44% les consultations médicales, de 87%  les maladies cardio-vasculaires, de 30%, les maladies infectieuses.

2.Méditer renforce le système immunitaire

La méditation a un effet sur les gènes pro-inflammatoires RIPK2 et COX2 . En effet, une étude démontre qu’elle a un effet de régulations sur ceux-ci permettant un meilleur rétablissement de l’organisme.

sérénité miroir ô miroir bénéfices méditations

3.Méditer réduit le stress, l’anxiété, et combat la dépression

Des programmes de recherche de nombreux laboratoires de neurosciences, dont celui de l’université de Wisconsin-Madison aux Etats-Unis ont étudié les effets de la méditation.

Il s’avère que “plusieurs aires du cerveau liées à la bienveillance, au sentiment d’affiliation avec autrui et à l’empathie, dont l’insula et le cortex cingulaire, sont activées, provoquant des émotions positives, tandis que d’autres, comme l’amygdale, liées notamment à l’agressivité, sont désactivées.”  Ceci contribue “à soulager l’anxiété et tout type d’état mental facteur d’isolement comme la dépression. La méditation sur l’altruisme constitue donc un remède à la solitude, elle-même cause de bien des maladies somatiques.”

4.Méditer prévient du vieillissement

Des chercheurs de l’Inserm basés à Caen et Lyon ont mené une étude pilote sur 73 personnes âgées de 65 ans. Elle tend à démontrer que  la méditation permet de “décaler de quelques années l’âge auquel les changements cérébraux favorables au développement d’Alzheimer apparaissaient”.

Méditer booste également la production de DHEA-S, l’hormone antivieillissement. Une expérience a montré que  “les niveaux moyens des groupes pratiquant la méditation transcendantale mesurés chez toutes les femmes et chez les hommes plus âgés étaient généralement comparables à ceux des groupes de non méditants cinq à dix ans plus jeunes. Ces résultats suggèrent que la pratique de la méditation transcendantale freine la détérioration liée à l’âge de la sécrétion de DHEA-S par le cortex surrénalien.”

Pour aller plus loin, l’article sur Forbes qui traite aussi des bienfaits sur les radicaux libres et les télomères.

méditation bienfaits miroir ô miroir

5.Méditer modifie les ondes hertziennes émises par le cerveau

La méditation permet en effet de modifier son taux vibratoire . Cela permet entre autre d’agir comme une protection psychologique à des situations traumatisantes. Une expérience a également montré le pouvoir anti-douleur. 23 personnes souffrant de troubles temporo-mandibulaires douloureux ont bénéficié après 5 séances  d’un effet anti-douleurs prolongés de 9 mois.

 

 

Et toi, qui me lit, si tu pratiques la méditation, que t’apporte-elle?